l’aromathérapie naturellement 100% bio certifiée | made in provence – france
en savoir plus

bi Ô élimin minceur*

35,00

une boisson aromatique amincissante et rafraîchissante qui soulage les encombrements foie et vésicule biliaire et favorise le drainage reins et sang. bi Ô elimin entre dans le cadre des « super cures » de détox.

ACHETEZ 4 ET OBTENEZ LE 5E GRATUITEMENT !
(ajoutez 5 produits au panier avec le code promo
MULTI-ATW pour profiter de la remise)

En stock (peut être commandé)

Achetez ce produit maintenant et gagnez 35 Points!

votre boisson minceur ! une boisson aromatique amincissante et rafraîchissante qui soulage les encombrements du foie et de la vésicule biliaire, et favorise le drainage des reins et du sang. bi ô elimin entre dans le cadre des « super cures » de détox et cures minceur

Certification

* biologique certifié par FR-BIO-10 – 100% bio et naturel

utilisation

5 bouchons dans un litre et demi d’eau à boire dans la journée. 500 ml d’ATW correspondent à une cure de deux semaines. nb : une alternance entre les ATW choisies est conseillée chaque semaine pour encore de meilleurs résultats.

Ingredients

100 % hydro premium bio de romarin, eucalyptus, sauge, genièvre, sarriette et laurier.

Volume

1000ml

connue comme l’herbe des troubadours, le romarin entre dans la composition de l’eau de la reine de hongrie et dans le vinaigre des quatre voleurs… on le nomme « ginseng occidental » pour ses propriétés toniques et stimulantes ; il entre aussi dans les formules de l’oppodeldoch de paracelse contre les douleurs rhumatismales et la goutte. le romarin semble avoir été un des premiers encens naturels, les branches de romarin étaient brûlées pour nettoyer la négativité du lieu de pratique de la magie. le chapelet en bois de romarin préserverait la jeunesse ; son infusion lavait les mains des guérisseurs dont elle était censée renforcer les pouvoirs curatifs. 

l’infusion de romarin est tonique et digestive. l’huile essentielle quant à elle est tonique, dynamisante, aphrodisiaque, digestive et cicatrisante. seules les sommités fleuries sont distillées. 

l’hydrosol de romarin est un tonique dynamisant des personnes fatiguées, il nettoie gentiment et en profondeur les foies et vésicules biliaires paresseux. il peut s’utiliser en alternance avec les hydrosols de genièvre, de sureau, de sauge et d’armoise dans les cures d’amincissement et d’élimination. 

une tasse d’eau chaude avec une cuillère à café d’hydrosol de romarin, aide à une bonne digestion et « réveille », autant qu’un café. 

les spray d’atmosphère sont dynamisants. 

c’est un des principaux hydrosols à être utilisé en tonique pour le visage : il associe ses propriétés régénératrices anti-rides avec la lavande et la rose pour les peaux matures, et avec la lavande et la sauge pour les peaux fatiguées. 

employé seul, il fait un bon après-rasage rafraîchissant et tonique. 

le bain tonique à l’hydrosol de romarin réveille, ravive. 

en usage vétérinaire : une vaporisation tonique sur le poil pour l’embellir et l’aseptiser… en cas de pelades et suite de cicatrices, il est parfait en association avec les hydrosols de thym ou celui de cèdre.

originaire d’australie, l’eucalyptus pousse spontanément dans tout le bassin méditerranéen. les anciens brûlaient les feuilles pour désinfecter les lieux et prévenir les épidémies. on distille feuilles et petites branches. l’huile essentielle est le remède aromatique respiratoire le plus utilisé, antiseptique respiratoire et urinaire. une des seules plantes aromatiques dont l’huile essentielle et l’hydrosol ont des propriétés similaires.

l’hydrosol d’eucalyptus est l’hydrosol des affections respiratoires et de la régulation du diabète.

il fait une excellente boisson de santé rééquilibrante : dans les cas d’affections respiratoires, de diabète, d’infections urinaires.

en boisson draineuse : l’hydrosol d’eucalyptus se boit en alternance avec l’hydrosol de genièvre – changer chaque semaine –, favorisant ainsi l’assimilation des sucres, et stimulant rate et pancréas.

en spray d’atmosphère, il aseptise et rafraîchit la maison et les salles d’attente médicales à défaut d’huile essentielle. il est aussi remarquable en vaporisation pour les nourrissons, tout comme l’hydrosol de lavande.

« celui qui veut vivre à jamais doit manger la sauge en mai ». la plante est l’herbe sacrée des latins, la panacée des anciens. cette plante médicinale très populaire porte un nom qui signifie sauver, de salvare. cette plante aux propriétés multiples compte plus de cinq cents variétés utilisées dans le monde entier. on en distille les sommités fleuries. l’huile essentielle est emménagogue et antisudorale, peut être épileptisante à fortes doses. elle soigne la fatigue de la ménopause et régule les cycles menstruels et transpiration excessive. 

l’hydrosol de sauge est un bon draineur du sang, régulateur hormonal, remarquable pour réduire les désagréments des pré-ménopause, ménopause et troubles du cycle menstruel depuis la puberté. il est aussi un allié dans les cures d’amincissement assorti de troubles circulatoires, qui créent cellulite, varices, etc. 

les cures d’hydrosol de sauge sont recommandées au moins quatre fois par an aux changements de saison et trois semaines sur quatre en longue durée dans les cas de ménopause, pour réduire notamment les bouffées de chaleur.

la plante est un petit arbuste aux baies aromatiques qui atteint exceptionnellement cinq à six mètres de haut dans les bois de rièges en camargue. 

d’origine américaine, asiatique, africaine et européenne, cet arbre atteint couramment 4 à 15m de haut dans la nature, et même 25 à 30 m pour certaines espèces. il supporte les sols pauvres, éventuellement très calcaires (il est souvent associé aux coteaux calcaires en france), sablonneux et secs, jusqu’à 4 500 m d’altitude. certaines espèces de genévrier peuvent vivre plus de 1 000 ans.

les genévriers produisent des faux fruits verts qui virent au bleu, au brun ou au noir à maturité. ces galbules sont communément appelées « baies ». ce sont ces baies et les petits rameaux qui sont distillés. 

l’huile essentielle est une majeure de la panoplie aromatique. antirhumatismale et diurétique, elle éliminerait l’acide urique ! 

l’hydrosol de genièvre est un excellent diurétique, il aide dans les cas de rhumatismes et douleurs. c’est aussi l’hydrosol majeur des cures d’amincissement. dans certains cas de constipation, il favorise l’élimination intestinale et donne de très bons résultats. 

l’hydrosol de genièvre est recommandé en boisson journalière comme super draineur des reins et dans toutes les cures d’amincissement. les résultats sont rapides, et dès la première semaine les éliminations rénales et intestinales augmentent de façon visible.

la plante est connue en provence comme le pébré d’ail, on lui attribue des propriétés aphrodisiaques. elle triomphait toujours au milieu du carré des simples des monastères. 

on en distille les sommités fleuries et les tiges. 

l’huile essentielle de sarriette est un bon stimulant intellectuel et sexuel et un excellent antiseptique. 

l’hydrosol de sarriette est une eau aromatique hypertonique, dynamisante, parfaite en période de compétitions sportives, d’examens, de stress, pour les femmes et hommes d’affaires qui travaillent trop. elle aide aussi pour le sevrage du café et de l’alcoolisme «mondain». c’est une boisson aromatique qui aide contre les problèmes infectieux et la fatigue.

l’hydrosol de sarriette peut s’utiliser en alternance avec les hydrosols d’origan, de thym ou de romarin. il peut aussi se boire dans une tasse d’eau chaude en guise de « café ». 

en spray d’atmosphère, il sera dynamisant et frais. 

en culture biologique et biodynamique, on utilisera une vaporisation non diluée de l’hydrosol de sarriette sur les plantes aromatiques et les fleurs odorantes après la pluie, trois à quatre fois dans la saison, le matin de préférence, pour éliminer pucerons, oïdium, cicadelles et écarter la plupart des parasites, en alternance avec les hydrosols de tanaisie ou d’origan.

du laurier noble, dédié à apollon, on tressait les couronnes aux vainqueurs dans la rome antique. on l’utilise couramment dans la cuisine européenne. on ne le confondra jamais avec les lauriers fleurs (toxiques), ni avec le laurier du caucase dont le vert clair embellit les haies. le laurier noble entoure couramment les monastères et abbayes de ses arbustes ou même de ses arbres. 

l’huile essentielle tirée des feuilles distillées est peu utilisée, d’un rendement faible et, à fortes doses, peut montrer des effets narcotiques. antibactérienne et antivirale, elle est aussi un bon stimulant cérébral. 

l’hydrosol de laurier est aseptisant et rafraichissant. on le prend en cure de dix jours comme rafraîchissant et aseptisant général. il aura les mêmes qualités en spray pour l’atmosphère. 

en beauté, l’hydrosol de laurier entre dans la composition des lotions pour peaux grasses et acnéiques, en synergie avec les hydrosols de genièvre et de romarin. 

en usage vétérinaire, on ajoute l’hydrosol de laurier dans la nourriture, pour tous les cas d’infections et de maladies virales, à raison de cinq cuillères à soupe pour un chien de 50 kg, deux cuillères pour un chat. 

en culture biologique et biodynamique, une vaporisation non diluée de l’hydrosol de laurier sur les plantes aromatiques et les fleurs odorantes après la pluie, trois à quatre fois dans la saison, le matin de préférence, évitera pucerons, oïdium, cicadelles… et limitera la plupart des parasites. on se souvient de l’imputrescibilité́ de son bois !

X