aérophagie, ballonnements et dyspepsies : prendre soin de soi avec les huiles essentielles

aérophagie, ballonnements et dyspepsies : prendre soin de soi avec les huiles essentielles

Avec la constipation, les digestions lentes et difficiles, l’aérophagie est un des fléaux de notre monde civilisé. Environ 70 % de la population en souffre. Le premier grand responsable est une alimentation dénaturée, trop chimique, cuite, puis les mauvaises habitudes alimentaires et enfin le stress…

TRAITEMENT D’URGENCE

  • faire une friction sur l’estomac et le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre, après chaque repas, avec 20 gouttes d’huile essentielle du mélange suivant, appelé friction DIGôm: huile essentielle carvi (7 ml), huile essentielle muscade (3 ml), huile essentielle coriandre (3 ml), huile essentielle basilic (1 ml), huile essentielle cumin (1 ml)
  • à défaut, utiliser 20 gouttes de huile essentielle carvi et huile essentielle muscade mélangées à parts égales
  • les frictions se feront après chaque repas, trois fois par jour et pendant trois semaines, puis simplement le jour nécessaire. Prendre 1 goutte du mélange cité trois fois par jour également, poser une goutte sur la main et laper après chaque repas au moment de la friction.

TRAITEMENT COMPLÉMENTAIRE

  • supprimer les fruits crus de la fin des repas
  • ne manger qu’une seule protéine par repas
  • commencer les repas par un apéritif de jus de légumes frais
  • prendre le temps du repas dans le calme
  • mieux vaut manger quelques fruits frais ou secs en guise de repas qu’un sandwich quelconque avec une bière et un café !
  • boire biÔdigest dans la journée (5 cuillerées à soupe dans 1 litre et ½ d’eau)
  • penser à boire en dehors des repas un minimum de 1 litre et ½ d’eau par jour avec, si possible, 5 cuillerées à soupe d’eau précieuse de menthe, romarin, origan, sarriette ou biÔdigest
  • l’huile essentielle de menthe après chaque repas à raison d’1 goutte à avaler ou quelques gouttes mélangées à de l’eau chaude et du miel « assainissent » la fermentation intestinale
  • la respiration consciente qui fait travailler les mouvements du ventre tend à faire diminuer aussi les problèmes d’aérophagie.

NOTA BENE

La friction DIGôm soulage et « déballonne » dans la demi-heure qui suit (prévoir durant cette demi-heure un espace tranquille, vous allez éliminer beaucoup de vents !) Depuis vingt ans, c’est mon « remède miracle » de l’aérophagie! Elle peut se prendre à raison de 1 goutte avant un repas que l’on sait très lourd ou même avant un… apéritif conséquent, pour en diminuer les inconvénients.